Atelier d'écritude TerraGalice & TerraGalice éditeur

Résultat du concours 2008 : La plus belle déclaration d'amour


RESULTAT DU CONCOURS 

 Image Hosted by  ImageShack.us

LA PLUS BELLE DECLARATION

 

Crée par

 

l'Atelier d'écritude Terragalice

 

Du 6 au 20 octobre 2008

 

Image Hosted by  ImageShack.us

 

 

 

Participants sur Terragalice

Dans la catégorie :

 

3 - que l'on a envoyée

 

Image Hosted by  ImageShack.us Istina

 

Une balade sur le dos des nuages,
Un sourire accroché au ciel des rêves,
Et des larmes, ô bonheur, que de larmes, de larmes de joie !

Rentrez chez vous âme en peine,
Vous ne savez pas, ne saurez jamais,
Dame, il faut être au moins moi pour chanter la chanson que j'écris là.
Ô que de larmes, de larmes de toi, et le rêve de dire chaque matin,
Comme je t'aime pour toi, comme tu es, et que tu changes ou pas.

Une corde après l'autre,
Tu cherches la note première à la musique de ta voix,
Tente le la, j'ouvre mes bras, t'en veux pas,
Pose l'archet sur le ré, je rêve d'été, t'en veux pas,
Gratte le do, fallait que je la fasse celle-là,
Tu ronronnes comme un vieux chat,
Surtout je ne t'embête pas,
Plus, ne crains pas, et puis le ton est trop bas,
Caresse le sol, oublie le, l'oublie pas, fais comme tu dois,
Juste pour toi.

Ce sol là, est-ce le tien, est-ce un autre, je ne sais pas,
J'ai mélangé les cordes, rien que pour toi,
J'ai pris le sol, celui de tes pas,
Et j'ai mangé un bout d'la lune, je te jure, je voulais pas,
La nuit est là, je monte sur la lune, c'est une copine, tu sais ça,
Pas envie de croire qu'elle ne parle pas, elle me cause de toi,
Le bout d'lune ne manque plus, j'ai mis le sol, celui de tes pas,
Avec une larme, une larme de joie, j'ai recollé la lune,
Elle siffle maintenant en sol et en la,
Rien de mineur, pas plus majeur, on se moque du ton,
La lune et toi, la lune et moi,

C'est une histoire, pas celle du sol qui n'a jamais vu nos pas,
C'est celle qui tape, qui rythme, qui danse,
Un pas, ça va, un pas, ça va pas,
C'est comme ça, et pour ça que la chanson est jolie,
Que tu l'aimes ou pas.

Une balade sur le dos des nuages,
Un sourire par delà les montagnes,
Pour voir le ciel qu'en dessous on voit pas…
Une balade pour toi, un sourire pour moi, ça m'suffit,
Le reste j'en veux pas,
Une balade, et des larmes, que de larmes, ô larmes de joie !

 

4 – que l'on aimerait envoyer

 

Image Hosted by  ImageShack.usFrançois Corbier

 

Cette lettre mon amour, j'ai longtemps hésité à te l'écrire. Comment allais-tu la prendre ? Avec humour et distance. Je te connais, mais allais-tu savoir lui accorder l'attention qu'elle mérite ? Ou plutôt que je souhaiterais qu'elle suscite chez toi. Tu me sais fantasque et tête en l'air, alors une lettre d'amour de moi … Je me suis dit que tu ne la lirais sans doute pas, qu'elle resterait en quelque sorte lettre morte, alors à quoi bon la faire, et puis….
En fait je me suis décidé à la rédiger après avoir découvert dans la cave une vieille paire de bottes en caoutchouc vert. Tu sais, ces bottes de jardin que tu m'avais offert pour mon anniversaire. « Pour t'obliger à bouger un peu » m'avais-tu dit tendrement en me tendant le paquet qui ne dissimulait rien de son contenu. C'était pour mes cinquante ans. Tu vois, je m'en souviens. Il y a de cela quinze ans. Toi qui me reproche si souvent de tout oublier. Je me suis souvenu de ce que tu m'avais dit en me les offrant et la manière dont tu l'avais dit.
Ces bottes en fait, je ne les ai enfilées qu'une ou deux fois, puis je les ai abandonnées dans la cave. À côté du tas de charbon, où je me suis empressé de les oublier.
Le temps ne les a pas abîmées. Elles ont conservé leurs couleurs tristes et passe partout. J'ai pensé qu'on pourrait les offrir à un type plus courageux que moi qui saurait les utiliser à bon escient et fouler avec elles les chemins boueux du village lorsque la pluie fait des siennes, puis je me suis dit que ce serait un peu médiocre de me séparer de ce cadeau que tu avais choisi. Même s'il n'a jamais servi à rien… Bref j'ai réalisé qu'il fallait que tu m'aimes sacrément fort pour m'offrir des bottes. Ce faisant, mine de rien, tu m'avais indiqué sans le dire que ma santé t'importait encore après toutes ces années passées et que tu me voulais toujours en forme, solide, brave, costaud.
C'est sot une paire de bottes en caoutchouc, ça n'a l'air de rien, mais en posant les yeux dessus l'autre jour, je me suis senti porté par cet amour qui nous unis depuis tant de temps, si fortement, si joliment. Si sereinement. Pourtant tu m'en as fait des cadeaux ! Et d'autrement plus jolis et de plus utiles et de plus somptueux. Tiens un fils, comme cadeau reconnais que c'est autre chose ! Tu vois comme c'est étrange, voilà que ce sont ces bouts de caoutchouc verts qui me réveillent et me révèlent tout ce que nous avons su vivre ensemble et toute la tendresse que nous en conservons.
Il se pourrait bien que ce soit ça l'amour, mon amour. Une vieille paire de bottes vertes abandonnée au fond de la cave sous le tas de charbon, qui réveillent et rappellent tant.
Je t'aime.

 

 

Pour voir les résultats sur myspace :

ICI

 

 

Mot du début de la fin :

 

Il n'est que bonheur de toucher, frôler, vos m'eaux de vie en source vive. Quelle merveille de vous lire... Que d'émotion et de frissons à fleur de peau...

 

Pour que toute cette vie offerte en partage ne reste pas lettre morte. Pour que nos mots vivent au-delà de nous,  qu'ils continuent leur chemin en partance vers un ailleurs...

 

je vous propose de créer un spectacle :

 

Image Hosted by  ImageShack.us La plus belle déclaration d'amourImage Hosted by  ImageShack.us  

 

Celui-ci sera construit autour de vos textes. Je crois que c'est une belle façon de ne pas perdre vos merveilles et de nous permettre de continuer cette aventure tous ensemble. Ceci avec votre accord bien entendu. Je vous contacterai individuellement, mais vous pouvez déjà m'envoyer un mail à la couleur d'un OUI si l'idée vous sourit. 

 

 

A tous,

MERCI de votre présence

 

Et pour finir

en m'eaux de vie

 

Dis, bonheurImage Hosted by  ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Avec des fleurs

Si le bonheur m'était conté
Je l'appellerais air de fête
Soleil d'été en guinguette
Joli chapeau vert fleurette...

Si le bonheur m'était conté
Je me ferais belle au soleil
Tiédir ma peau à son idée
Ouvrir mon coeur d'hirondelle...

Quand le bonheur viendra conter
Son doux chant tendre à mon oreille
J'irai fleurir son ciel d'automne
Et nourrir son coeur d'une pomme...

 

MERCI la vie,

Namasté !

 

Sara Do

 

Image Hosted by  ImageShack.us

 

 



Article ajouté le 2008-10-26 , consulté 327 fois

Commentaires


Istina site : istina-svaboda.blog4ever.com/blog/articles-150016-147682.html | le 28/10/2008 à 02:54:35
Bonjour Jolie Sara,
Me voilà touchée que mon texte, ma chanson pour mon fils ait plu...merci !

Et je suis allée lire sur myspace toutes les déclarations 'gagnantes', c'est un pur bonheur, un moment de magie magnifique, alors j'imagine un spectacle et les émotions comme des éclats d'étoiles !

Les mots qui ne sont pas partagés se perdent, et ce serait mille fois dommage, alors oui, bien sûr, le sourire de l'idée m'arrive franc et lumineux...

Douce journée
Istina
BIJOU le 02/11/2008 à 23:04:16
J'ai beaucoup aimé "la lettre qu'on aimerait envoyée!
Cet amour se lit dans chaque phrase, au travers de chaque mot... Ce sont des petites touches d'émotion, de douceur..
Je l'ai lue et relue, cette lettre et je dis bravo à son auteur. Après tant d'années, aimer avec cette intensité, cette touchante déclaration écrite dans un style qui coule, transporte, émeut... Je savais avant les résultats
que ce ne soit pas possible que cette lettre gagne!
C'est une très bonne idée, sara, de créer un spectacle
autour de "La plus belle déclaration d'amour...
Des caresses, des bisous, de la chaleur...

BIJOU


31/07/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres